Vous avez un problème ?
Yves VERVIALLE
7 Bis Logny 37460 GENILLE
Tel: 02.47.92.80.74
Mail: Contact


Elevage de la Géline de Touraine

Au commencement il y a l’oeuf…

La géline pond des oeufs beige clair, d’environ 60 grs.
La ponte n’est pas forcément régulière toute l’année: la période de mue à la fin de l’été, l’hiver entraînent une baisse de la production. Une poule géline pond environ 180 oeufs par an. On dit que c’est une bonne pondeuse et une bonne meneuse car elle pourra sans encombre élever ses poussins.

Afin de donner de bonnes conditions pour la ponte, des pon-doirs seront aménagés dans le poulailler. Pour faire simple, une caissette de 35 sur 30 cm, et de 15 cm de hauteur bien garnie de paille qu’il faudra changer régulièrement suffira. Il faut compter un pondoir pour trois poules, et en plaçant dans chacun un oeuf de plâ-tre, les gélines sont invitées à pondre plus régulièrement.

La boîte à couver sera de même dimension que le pondoir, mais avec une hauteur de 35 cm. Mais on peut laisser faire la nature, ou la forcer en ponctionnant les oeufs et en plaçant dans une couveuse. Il en existe plusieurs modèles: de la simple 12 oeufs idéale pour un débutant ou un petit élevage fa-milial, à la plus sophistiquée entièrement automatisée et pouvant contenir plu-sieurs dizaines d’oeufs. La période d’incubation est de 21 jours. L’oeuf a be-soin de 4 ingrédients pour bien se développer: la chaleur 37°8, d’air l’em-bryon respire et le poussin s’en sert lors de l’éclosion, d’humidité entre 40% au début et 65% à la fin et de mouvements retourné 2 fois par jour sauf les trois derniers jours.

Les poussins nés en couveuse ont besoin d’une grande attention. Le premier jour, ils se reposent et jeûnent. Le lendemain de leur naissance, il faut les placer dans une éleveuse, chauffée à environ 35°, sur un lit de copeaux ou pailles propres et commencer à leur mettre un abreuvoir et de l’aliment spécial poussins 1er âge à leur disposition. Ils pourront sortir environ 4 semaines après, si la température extérieure n’est pas trop froide.
Poussin le jour d’éclosion….





Les poussins grandissent…



Il est grand temps de les placer dans un poulailler, dans un milieu naturel qui favorisera leur croissance et la qualité de leur chair.
La géline est une volaille familière, calme et rustique, peu sensible aux intempéries et aux maladies, elle s'accommode d'un parcours herbeux et d'un petit abri de fortune, garni cependant de perchoirs et de pondoirs réchauffés de paille.
Elle trouvera sa nourriture dans l'herbe et les petits locataires de son domaine. Ajoutez-y un peu de céréales et de l'eau, et en lui apportant régulièrement tous les déchets de cuisine (viandes, poissons, légumes, pâtes, riz.. etc…), elle en sera ravie.
Mais il faut tout de même respecter certaines règles pour l’hébergement du cheptel qui devra compter 5 à 6 poules pour un coq.

Le poulailler
On peut acheter un poulailler tout prêt, ou le construire soi-même.
Il faut aménager un emplacement où les animaux pourront s’abriter de la pluie et du vent, soit une surface au sol de 2 à 3 mètres. Il faut aussi prévoir une hauteur suffisante pour ne pas vous cogner la tête.



Les perchoirs seront à environ 1.20 m. : une ou deux traverses de bois de 8 cm de large avec les bords rabattus permettront donc aux poules et coq de se maintenir pour dormir en étant à l’abri des prédateurs. Il faut environ 35 cm de perchoir par volaille.
Pour les pondoirs et boîtes à couver, ils seront dans l’endroit le moins éclairé et le plus calme du poulailler. Un accès extérieur vers un parcours herbeux sera toujours libre, et on n’oubliera pas de le fermer le soir pour protéger les volailles des renards, fouines, martres…
Le reste du "mobilier", placé si possible à l'abri des intempéries, comprendra une mangeoire, et un abreuvoir dont l'eau sera toujours propre.